Filiation

Votre avocat pour la filiation à Bordeaux et Saint-André-de-Cubzac

La filiation est un lien de droit qui permet de déterminer qui sont les parents d’un enfant. Pour qu’une personne puisse être considérée comme parent de l’enfant, il faut qu’il existe un lien de filiation précisé par le Code civil. Le lien de filiation peut se faire par l’acte de naissance de l’enfant, par l’acte de reconnaissance ou par l’acte de notoriété constatant la possession d’état. La filiation est cruciale en cas de décès au sein d’une famille.

Besoin d’assistance pour les démarches nécessaires à la reconnaissance ou à la contestation de votre statut et autorité parentale ?

Être reconnu comme parent bénéficiant de l’autorité parentale sur ses enfants est un droit pour lequel il faut parfois se battre.

On parle alors de droit de la filiation, qui englobe les différentes démarches et litiges juridiques qui peuvent mettre en cause un parent et un ou plusieurs enfants. Être reconnu comme parent de droit d’un enfant, c’est avant tout s’assurer que son autorité parentale est respectée. C’est aussi essentiel pour le parent qui en fait la demande, tant au niveau émotionnel et moral que légal.

Qu’il s’agisse de faire reconnaître un enfant, de négocier la garde de parents séparés ou de demander un test de paternité, toutes ces démarches ont des implications juridiques importantes pour la vie de l’enfant et de ses parents. Le cabinet est compétent pour toutes les questions relatives au droit de la famille.

Se faire reconnaître comme parent : affirmer son autorité parentale

Filiation : une reconnaissance morale qui ouvre des droits et des devoirs

Les parents reconnus comme tels ont une autorité sur leur enfant mineur ou non émancipé. Ils ont des droits et des devoirs sur et envers lui.

Prendre soin de l’enfant, être reconnu comme tuteur légal, obtenir un droit de garde ou de visite… sont autant de catégories qui impliquent le droit de la famille et la filiation.

Ce lien peut parfois nécessiter d’être établi par des tests biologiques qui attesteront du lien de filiation : test ADN de paternité, par exemple.

La filiation adoptive est différente, et dans d’autres cas la filiation peut aussi reposer sur une preuve d’affection (dans le cas de beaux-parents ayant aidé à l’éducation de l’enfant dès le plus jeune âge, par exemple).