Honoraires

Les honoraires de votre avocat à Bordeaux et Saint-André-de-Cubzac

Dans l’exercice de son métier, l’avocat est libre de fixer ses honoraires. Néanmoins, ils doivent systématiquement être établis en accord avec le client.

Votre cabinet d’avocat au Barreau de Bordeaux s’engage à fixer les honoraires au cas par cas afin de répondre efficacement aux besoins et au budget de ses clients.

Qu’il s’agisse de vous représenter et de vous défendre dans le cas d’un divorce amiable, ou encore d’un licenciement abusif par exemple, Me Caroline Mazères, avocat en droit de la famille voit avec vous les modalités de l’aide juridictionnelle.

Vous souhaitez en savoir plus sur les honoraires du cabinet ?

Pour garantir la transparence des honoraires, votre avocat à Bordeaux et Saint-André-de-Cubzac vous informe sur les modalités de rémunération pratiquées par son cabinet dès la prise de contact. En général, le client peut choisir entre une méthode de facturation horaire ou forfaitaire, selon les besoins de l’affaire.

Pour fixer le montant des honoraires de l’avocat, plusieurs critères de sélection entrent en jeu :

  • La nature et la complexité de l’affaire
  • Les frais de justice et débours engagés par le cabinet (frais huissier, expert…)
  • La notoriété et l’expérience de l’avocat
  • La spécialisation des avocats intervenants
  • Le résultat attendu
  • La situation financière du client

Afin d’éviter les éventuelles contestations, il est conseillé de toujours conclure une convention écrite mentionnant les conditions de fixation de la rémunération et les modalités de règlement des honoraires. Par ailleurs, votre avocat est aussi tenu de vous informer sur le taux de TVA applicable à votre dossier.

La rémunération de l’avocat

Le calcul des honoraires

Trois méthodes de calcul des honoraires sont possibles, selon les attentes et le budget du client.

  • Honoraire au temps passé
    Les deux parties peuvent convenir d’une tarification horaire qui sera basée sur le taux horaire pratiqué par le cabinet. À la clôture du dossier, l’avocat renseigne son client sur le nombre d’heures passées à l’étude et au traitement de l’affaire.
  • Honoraire au forfait
    Dans le cadre d’une prestation bien déterminée, les deux parties peuvent alors convenir d’une rémunération globale et définitive.
  • Honoraire complémentaire de résultat
    Cette méthode de tarification comporte une rémunération fixe (forfaitaire ou horaire) et des honoraires en fonction du résultat obtenu lors du recours en justice. Ce complémentaire de résultat peut être une somme déterminée ou un pourcentage sur la somme obtenue.

Si vous avez de faibles revenus, une aide juridictionnelle peut vous être accordée. Dans ce cas, l’État assure la prise en charge des frais de justice, qui peut être partielle ou totale selon les conditions du client. Les modalités de cette convention sont strictement régies par la loi.